• VIRTUAL ATTITUDE (Première partie)


    L'oisiveté est mère de tous les vices... Jamais cet adage n'aura été aussi vrai dans ma vie.

    Jusqu'à récemment, je consacrais beaucoup de mon temps à D.. Bien souvent, mes soirées se résumaient à ses appels ou à sa présence. Et puis, il a eu ce vide, son silence délibéré.

    Je me suis retrouvée brusquement avec beaucoup de temps devant moi. Alors, pour le tuer, le temps, je suis allée traîner sur le chat d'un site que je fréquente régulièrement. Mais, j'avais oublié que le temps ça se tue pas !

    Au début, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé des «amis virtuels», papoter, rigoler... De purs moments de délice... et puis, j'ai croisé à nouveau la route de cet homme que j'appellerais ici... Le Monstre, brrrr ! (J'ai des frissons d'horreur rien qu'à y penser !)

    Il était heureux de me revoir. Comme par le passé il m'appela tout de suite Ma Princesse. J'aimais sa façon de me parler avec de belles phrases enrubannées et respectueuses. Ah ! L'apparence ! A ce moment là, je ne voulais pas  voir qui était derrière ce masque.  Par le passé nous avions plutôt échangé par message ou sur le chat, j'avais refusé son adresse e-mail. Par pressentiment ?  

    Et puis, là je le revoyais... j'aurais dû porter plus d'attention à ce léger malaise que j'ai ressenti à ce moment précis de nos retrouvailles... Mais non, je me suis laissée encenser comme si brusquement ses paroles étaient remplies d'étoiles d'or. Nous nous retrouvions tous les soirs sur le chat. Lui avec ses belles paroles, ses mots choisis, ses phrases sublimes supplantait tous les autres hommes présents. Pourtant, j'aimais retrouver mes autres ami(e)s virtuel(le)s et blaguer aussi avec ceux que je ne connaissais pas, sans arrière pensée.  Mais Monsieur Le Monstre (brrr !) ne le voyait pas de cet œil là. Systématiquement c'était le drame : la scène de jalousie, les reproches, les comment-osé-je-lui-faire-ça-à-lui-? Les je-te-porte-toute-mon-attention-et-c'est-ainsi-que-je-suis-remercié-! Les patati et patata... D'autres fois, il me reprochait de discuter trop longtemps avec tel ou tel homme alors que lui, Monsieur Le Monstre (brrr !), était présent ! Un jour, suspicieux, il a même été interroger un homme en chat privé pour lui demander si lui-même n'était pas en chat privé avec moi !!!  Son attitude m'agaçait et quand je lui en faisait la remarque il me répétais invariablement : « c'est bien la preuve que tu comptes pour moi » ou bien : « c'est bien la preuve que je commence à avoir de véritable sentiment pour toi » alors, je lui faisais remarquer que la jalousie n'a jamais été une preuve d'amour pour moi. Je le trouvais manipulateur avec ses airs de victimes, avec sa manière de vouloir s'imposer à moi, avec ses airs de garçon parfait qui ne veut que le bonheur de l'Autre, de moi, LOL !

    Je n'ai pas compris ma petite voix qui me disait : « STOP !!! »...   et je n'ai pas non plus écouté les moqueries de deux autres amis virtuels que la situation rendait hilares... Je riais avec eux, au grand dam de Monsieur Le Monstre (brrr !) d'ailleurs, je riais de ma posture  désagréable que je trouvais grotesque.

    Pourtant, je continuais à dialoguer avec lui. Je lui donnais enfin mon adresse MSN. J'étais touchée brusquement d'amnésie profonde, je ne me souvenais plus de mes réticences passées... nous nous sommes alors retrouvés sur MSN avec des dialogues bien plus constructifs puisqu'il n'avait plus de motifs pour exprimer sa jalousie et sa possessivité. Il devenait un homme charmant. Enfin... je veux dire qu'il se voulait être un homme charmant. Et moi, je me laissais entraîner sans trop me poser de questions.  On se rapprochait. Et c'est tout naturellement que notre relation virtuelle pris une connotation plus sensuelle dans laquelle le fantasme avait la première place... Notre relation était dans le pur virtuel. De lui, je ne connaissais que la couleur bleue indigo de sa moto. J'ignorais à quoi il ressemblait et réciproquement.  Puis, on échangea nos photos. Il n'était pas du tout mon style d'homme, mais je me suis dit : bon, je ne vais pas avoir la bassesse d'esprit de ne m'intéresser qu'au physique.

    Si je l'avais fait, si j'avais pris le temps d'écouter ma petite voix, d'entendre mes réticences je n'aurais pas eu à vivre la suite............... 

     


  • Commentaires

    1
    Vyzalie
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 00:10
    La suite?
    Moi, j'ai eu l'horreur de donné mon numéro de tel à un mec rencontré sur la rue. (Tatoo si tu lisais mon blog). En premier, je lui avais donnée mon MSN, puis, insistant, il voulait mon numéro de tel. Puis, il me disait qu'il me désirait. Je me suis laissée entraînée jusqu'à ce qu'il dise quelque chose de désagréable parce que je ne voulais pas coucher avec lui. Puis, sans attendre, je lui ai demandé de raccrocher. Maintenant, il est toujours sur mon MSN, mais je n'ose le flusher de peur qu'il revienne me hanter. Il me disait des choses assez bisarre, j'avais l'impression qu'il était lié à un groupe de motard des plus louches dans ma ville. Donc, je reste tranquille. Il m'a fait un petit salut l'autre jour sur MSN, mais je n'ai pas répondu. L'internet peut être catastrophique, mais parfois il y a de véritable bijou, comme l'homme avec qui j'envoie des courriels. Vraiment très respectueux de ma personne et je m'amuse beaucoup avec ses courriels rigolos :D Lui même veut rester anonyme et j'ai un grand respect pour lui. On verra pour la suite des événements :D a+
    2
    rougemarteau
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 21:34
    c fou
    ce que je ressens avec toi .! Je ne sais trop comment expliquer cela.! Je ressen..tais tout a l'heure..un truc..pas top.! Enfin c'est peut etre une impression ..peut etre ..et là je lis ceci et certaines choses se confirment .! wow. Bref, ce n'est peut etre qu'une impression ..! brrrr. De la toile, je ne veux plus etre la proie...ni meme rencontrer l'araignée..alors j'evite, pour dormir sur mes deux oreilles..je laisse la tite voix en moi ..me guider..voila.! bisous tres fort ma puce..! je t'attends ou tu sais ;). bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :