• LECON N°2 : SAVOIR SE FAIRE DESIRER



    J'aurais préféré que D. ne me rappelle pas. Ou au moins, qu'il me donne le temps de faire le premier pas vers lui.
    Il a rompu ce silence qu'il avait instauré lui-même, m'expliquant d'une voix penaude qu'en ce moment, il a du mal à gérer ses colères, il ne sait comment gérer cette émotion qui est liée en fait à sa vie professionnelle... Il est conscient de ne pas savoir faire la part des choses, de manquer de patience.... Cette colère, le rend excessif dans ses ressentis, dans ses mots, dans ses actes... et ce, avec tout le monde et en toute circonstance...
    Il m'a demandé pourquoi ne l'avais-je pas rappelé, moi. Il s'est inquiété de savoir si je l'aurais fait, si j'en avais au moins eu l'intention.

    Je l'écoutais. Et à travers ses mots, son attitude je ME voyais.
    C'est un peu comme si nous étions dans un jeu de rôle grandeur nature et le but était qu'il m'imita dans mes rapports avec les hommes afin que je puisse prendre conscience de ma faiblesse.

    Cette scène, banale, courante, représente celle où je ne sais plus très bien si c'est moi qui suis excessive dans mes attentes, dans mes désirs ou si c'est l'Autre qui ne se donne pas assez. Je ne sais plus trop bien si ce que je ressens est légitime ou si ce n'est que mes blessures passées qui font résurgence. Je ne sais plus très bien s'il me faille attendre ou partir... C'est cette scène si courante qui se rejoue à l'infini... Cette scène que je joue avec Nck de façon très claire mais aussi avec tous les autres hommes, même si parfois, les rôles sont bien plus subtils.

    Cette scène serait aussi celle où j'interroge l'autre pour savoir ce qu'il attend concrètement, ce qu'il désir au plus profond de lui pour lui, pour moi, pour nous. Mais l'Autre, ne comprend pas mes questions pressantes. Il me voit me débattre avec mes propres fantômes, avec mes propres démons. Il essaye de me rassurer. Il essaye d'attirer mon regard sur le monde bien plus vaste que mon nombril. Parce que, lui-même a peur et qu'il n'avait pas envisageait la relation sous cet angle. Il voit ma fébrilité émotionnelle. Il pense qu'il est l'auteur d'un tel émoi en moi. Il en est flatté et fier. En même temps, il en est effrayé, il devient méfiant... Pourtant, il se croit fort et irrésistible. Et moi, je me sens tout simplement incomprise.

    Cette scène est celle où je n'ose prendre une décision définitive. Si je pars, si je suis à l'écoute de mon insatisfaction j'ai le sentiment de fuir... fuir un hypothétique bonheur...
    par contre, si je reste, j'ai l'impression de redessiner un scénario si familier dans lequel je me contente de peu et surtout dans lequel le bonheur en est exclus...
    Alors, je reste là, hésitante. Je sonde l'Autre espérant y trouver des raisons radicales pour rester. Ou partir. Mais des raisons qui enlèvent tout doute...

    Cette scène est aussi celle où je ne sais plus que penser... je suis plongée dans mes sempiternelles questions. Parfois, malgré lui, je l'y entraîne, cet Autre. J'espère avoir des réponses claires et au fur et à mesure je suis engloutie dans une véritable nébuleuse... Et pour sortir de cette spirale, je ne vois qu'une issue : la rupture...

    Quand cessera cette répétition ?

    Je comprends la fragilité de D.. Et ses réactions. Il est un peu comme un miroir, mon miroir, qui me permet de réfléchir sur ma façon d'être en relation.

    Il est mon miroir. Celui que j'aurais aimé briser pour ne plus voir cette partie de moi-même...

    Mais briser un miroir, n'a jamais aidé personne à évoluer...

    Bien au contraire, on parle de 7 ans de malheur...

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre 2007 à 13:45
    tu decris
    tres bien les relations homme femmes en fait :) nous ne fonctionnons pas de la mm facon. les hommes ont peur tres tres souvent de voir chez nous ce qu'il provoque... il faut k'il s'habitue. et en general ils sont assez nong a s'engager! il faut toujours les bouster, les faire reagir... les hommes sont comme ca lol . bon courage :)
    2
    dameheloise
    Mardi 6 Novembre 2007 à 18:43
    Honnêteté de l'amie
    j'avoue avoir mon esprit bien encombré en ce moment pour opuvoir t'aider et te soutenir comme je le souhaiterais.Mais à l'autre bout du monde , ils me réclament des chiffres des pages pleines de noir et de gris....ils anésthésient mes sentiments et celà m'arrange parfois mais je souhaite retrouver mes esprits pour revenir t'apporter mon soutien....bises et vit ma belle, vit, je t'en supplie!
    3
    Mardi 6 Novembre 2007 à 22:31
    moi
    je n'aime pas me faire désirer, j'aime juste être désirée :) gros bisous et bonne nuit katchopine
    4
    rougemarteau
    Mercredi 7 Novembre 2007 à 21:26
    ma puce..
    quelle belle femme tu es.! C'est drôle j'avais des images..en tete à travers tes ecrits ..et ..oui certaines concordent comme dans mes pensées ;). Merci p tout a l'heure..! humm trop bon. Je lis ton post et je dis ..tu as raison sur toute la ligne, mais est ce necessaire de briser le miroir? c fou je suis dans la meme quete que toi ...mais autrement ;) c fou ..n'est ce pas..mais ca ira ..bisous ma belle..
    5
    jorge
    Mardi 11 Décembre 2007 à 23:31
    partage
    Hello je trouve ce texte très juste et c`est ce que je vie en ce moment avec une fille qui ne sais pas si elle tiens à moi. Car je ne lui laisse pas le temps de me faire désirer. En lisant le texte , je vais la laisser tranquille et surtout ne pas lui faire de reproche.Je te souhaite plein de bonheur.biz
    6
    jorge
    Mardi 11 Décembre 2007 à 23:31
    partage
    Hello je trouve ce texte très juste et c`est ce que je vie en ce moment avec une fille qui ne sais pas si elle tiens à moi. Car je ne lui laisse pas le temps de me faire désirer. En lisant le texte , je vais la laisser tranquille et surtout ne pas lui faire de reproche.Je te souhaite plein de bonheur.biz
    7
    mary
    Vendredi 3 Avril 2009 à 20:18
    comme tu as raison
    C'est tellement vrai ce que tu décris. L'amour entre un homme et une femme est un éternet jeu de séduction où aucun des deux ne veut se montrer tel qu'il est... du moins au début. Mais il est vrai que cette situation se répète, chaque relation commence de la même façon, avec cette pudeur de dévoiler ce que l'on ressent. Cette crainte omniprésente de voir l'Autre s'enfuir devant des sentiments si forts... mais s'il s'enfuit, les mérite t il vraiment ?
    8
    Joyaha
    Samedi 12 Septembre 2009 à 23:21
    un commentaire
    Je me vois chercher des informations, comme une imbécile sur le "désir"... comment le rendre palpable pour que l'Autre vienne vers soi... ne plus être dans une quelquonque attente... débuter quelque chose. Cela demande de la patience. Et voilà que je tombe sur ton texte, que je trouve si vrai et si juste... alors comment faire pour vivre dans le présent sans se soucier et faire confiance en la vie et en l'Autre !!!
    9
    Dimanche 6 Mars 2011 à 18:12
    kikou
    en lisant ton article je me reconnais la dans je suis en trein de vivre la meme chose
    10
    regent
    Jeudi 2 Juin 2011 à 12:53
    lien
    C'est Totalement vrai se que tu a ecrit , c'est attuelemenet se qui ce passe avec ma femme , sa va maider a conprend Comme reagir , Car ma femme a du mal A Montre c'est sentiment , si tu c'est Comment Et pk elel est comme sa sa serait enorme
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :