• Entre Ma Panthère et Ti' Punch... Moi l'Amazone

    Je l'ai vu hier, ma panthère Noire !

    Toujours aussi beau, toujours aussi sensuel naturellement !

    Je n'en revenais pas que nous puissions nous rencontrer à nouveau, si proche de la dernière fois... Pour moi, ce n'était pas fortuit, c'était le destin, c'était bien là le signe qu'il pouvait être réceptif à ce que j'avais à lui dire.

    Dès que je l'ai vu, mon regard est devenu revolver... Il a cet effet magique sur moi ! Je lui parlais avec pleins de bisouxxx dans le cœur. Je le dévorais des yeux.

    Pourtant, notre conversation était en total contraste avec ce qui se passait en moi. Je prenais de ses nouvelles d'une voix très calme, posée et détachée...

    Il passait à côté de mon travail et il est venu me saluer.

    Je pris mon souffle, mon élan, mon courage... pour lui faire cette confession indécente : « je te trouve sexy ! »

    En même temps, ma voix intérieure ricanait : « Tiens, on dirait que ta Panthère Noire, si belle soit-elle, a pris un peu de bide ! Tu ne l'as pas remarqué ? »

    Je ne me suis pas laissée démonter, je la connais cette voix : elle s'exprime toujours très fort lorsque je veux entreprendre quelque chose et qu'elle veut me faire croire que je vais échouer ou que j'ai tord de vouloir agir...

    J'ai repris à nouveau mon souffle, mon élan, mon courage. J'imaginais déjà l'explosion d'étoiles dans les cieux ! ... C'est à ce moment-là que la sonnerie de son téléphone a retenti. Mes mots sont restés suspendus au fond de ma gorge. Eux, qui étaient déjà victorieux se sont tout de suite désagrégés...

    « Tiens, c'est Ti Punch ! » me dit-il en regardant son téléphone.

    Oh non, s'est exclamé ma voix intérieur, Pourquoi lui ???

    Il répond.

    Très vite, il l'informe qu'il se « tape la causette» avec moi. Ti Punch lui a dit quelque chose, je sais que ses propos me concernaient car Ma Panthère a ri et après il lui a dit : « Ben, attends, je te la passe »...

    Il m'a tendu le téléphone et ma main a savouré le contact avec la sienne.

    Ti Punch voulait m'inviter à prendre un verre le soir même avec lui. J'ai décliné son invitation premièrement parce que j'avais déjà accepté l'invitation au cinéma d'un jeune homme qui me fait la cours depuis quelques semaines (je vous parlerai de lui une prochaine fois)... et deuxièmement je ne voulais surtout pas que Ma Panthère puisse imaginer que j'avais toujours des relations intimes avec Ti Punch...

    Mais, ce dernier s'obstine. Il a vraiment envie de me voir, le soir même...

    Moi - Ce n'est pas possible ce soir, n'insiste pas, je suis déjà invitée au ciné...

    Silence.

    Lui - Ah bon ? Au ciné ? Tu y vas avec qui, hein ???... Mais Moi j'avais vraiment envie de te voir, tellement envie de te voir ce soir...

    Il avait pris une petite voix. Il jouait à l'homme blessé. Il était pitoyable. Nous n'avons pas l'habitude de nous voir souvent. Pourquoi me fait-il toute cette comédie ?

    Moi - Oh arrête, de prendre ton air blessé... J'avais déjà mon programme...

    Silence.

    Moi - Bon... Si tu dis plus rien je te repasse « Panthère » ? ...

    L'heure était lourde.

    En plus, Ma panthère se tenait debout à quelques centimètres de moi. Il évitait soigneusement de me regarder. J'en ressentais presque de la frustration...

    Moi qui étais toute mielleuse quelques instants plus tôt avec lui, voilà que j'étais devenue impatiente. J'avais pris un ton plus dur, cassant pour freiner toute demande de la part de Ti Punch...

    Je lui tendis le téléphone tandis qu'il échangeait à nouveau avec Ti Punch - ils s'organisaient une virée pour le soir même - moi, j'étais absorbée à retrouver mes esprits... Ma voix intérieure me faisait remarquer que ce n'était plus le bon jour pour faire « Ma Déclaration »... Pour une fois, je lui ai donné raison.

    Lorsqu'il eut raccroché nous avons un peu discuté encore. Mon but était de maintenir le lien.

    Ce sera pour la prochaine fois... Je lui dirais tout la prochaine fois... Me disais-je.

    Pourtant, lorsqu'il a pris congés, j'ai senti qu'il mettait une distance. Il m'a dit : « A l'occasion, quand je viendrai déjeuner au resto près de ton boulot, je viendrai te faire un p'tit coucou ! »

    Quoi, c'est tellement inimaginable pour lui que nous puissions nous rencontrer dans d'autres circonstances ? Pour d'autres raisons ?

    Pff !
    Je suis une Amazone
    , Moi, je ne me laisse pas si rapidement abattre !

    La prochaine fois que je le rencontre, je lui parle !

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Juin 2007 à 16:17
    parler
    avec des bisous dans le coeur :) parler, oui, parler encore et encore, et puis aussi faire des bisous, bon courage pour la prochaine fois alors :)
    2
    Dimanche 3 Juin 2007 à 19:49
    cela
    evolue,cela evolue.....bon courage,je suis avec toi..bonne soiree.domie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :